cfe

Qu’est ce que la CFE et quel est son rôle?

panneaux tour du monde

Le 23 décembre 2018, une loi de modernisation de la CFE (caisse des Français de l’étranger) a été votée à l’unanimité des sénateurs.

Il s’agissait de redéfinir un modèle de cotisation simplifiée et de garantir les conditions de remboursement en rendant les textes plus compréhensibles. Le but étant également de faciliter la prise en charge en tiers payant dans le réseau de soins de partenaires.
(Dispositif déjà en cours d’expérimentation sur quelques pays d’Asie et d’Afrique).

Mais qu’est-ce que la CFE et quel est son rôle ?
La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) a été créée en 1978 pour les expatriés.
Sa vocation ? Leur offrir la même protection sociale qu’en France.
En 2017, elle protégeait plus de 200 000 personnes dans le monde entier.

La CFE est un organisme de Sécurité sociale, de droit privé chargé d’une mission de service public. Placée sous tutelle des ministères en charge de la Sécurité sociale et du Budget, elle a l’obligation d’équilibrer ses comptes et ne perçoit aucune aide de l’Etat*. Elle tire ses ressources des seules cotisations de ses adhérents, elle est totalement autonome sur le plan financier.
Elle propose des couvertures pour les différents profils d’expatriés, comme :
• Les jeunes actifs :
Consultations chez un médecin généraliste, médicaments, analyses, hospitalisation, maternité, soins dentaires, transport d’urgence, vaccins… MondExpat Santé couvre tous les frais de santé des expatriés et de leurs ayants droit dans le pays où ils sont installés ou lors de leurs séjours de moins de six mois en France.
En option, une couverture peut être intégrée pour des indemnités journalières en cas d’accident du travail ou de congé maternité.
(Les tarifs sont différents pour les moins de 30 ans et les plus de 30 ans pas encore retraités)

• Les retraités :
Les retraités d’un régime de Sécurité sociale français sont couverts ainsi que leurs ayants droit mineurs pour leurs soins en France, par le régime obligatoire de base français.
RetraiteExpat Santé couvre donc uniquement les soins réalisés à l’étranger.

La réforme du 12 décembre 2018 permettra donc à la CFE de diversifier son offre, de l’adapter aux différentes catégories d’expatriés en fonction des pays d’expatriation.
Un conjoint qui travaille pourra également être affilié sous un contrat « famille », ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Le fait d’avoir une cotisation par famille sera aussi plus attractif, le tarif étant le même que l’on soit 2, 3 ou plus rattaché à ce contrat.

La CFE travaille actuellement à la mise en œuvre du système « Sésame vitale » pour permettre à ses affiliés d’utiliser leur carte vitale française lors de leurs séjours temporaires en France et de bénéficier ainsi du tiers payant. La réintégration dans le système de sécurité sociale serait ainsi facilitée lors du retour définitif en France en fin d’expatriation.